Synergologie par la preuve : Coupe du monde de football

Pour la première fois un arbitre lors de la finale du Mondial de football, face à un problème d'arbitrage a recouru à la vidéo pour re-visionner une action de jeu. Il est alors revenu sur sa décision, accordant un penalty (autant dire presque un but pour les non initiés) à une équipe, ici l'équipe de France. Or, en Synergologie, face à une situation "problème", la personne se gratte le nez en le pinçant, c'est exactement le cas ici. (Arbitre : en haut à droite)

Sur le message blog précédent, un joueur marquait contre son camp. Là encore c'était un gros problème pour lui, et sur la vidéo déposée sur le blog, il effectue exactement le même geste que l'arbitre.

Evidemment il est toujours possible que ces deux participants à la Coupe du monde aient eux tous les deux un bouton dans le nez, exactement au même endroit, mais si vous saviez combien de mêmes situations ont été captées et sont répertoriées dans nos bases de données, vous seriez assurés, que le "bouton dans le nez" n'est pas la situation la plus plausible pour expliquer pourquoi une personne se pince ainsi le nez lorsqu'elle est face à un problème.

Et maintenant sur le fond, les évènements sportifs permettent d'expertiser à merveille les théories synergologiques parce que comme ce sont des spectacles et que les acteurs sont silencieux et concentrés sur ce qu'ils font, il est assez facile d'envisager ce qu'ils pensent et donner une signification à leur langage corporel. En fait tester ainsi les théories synergologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code