La mauvaise humeur a des vertus !

Des messages à la mode, formes de paradigmes populaires, traversent toutes les sociétés. Parmi ces messages, dans les sociétés aussi bien occidentales qu'asiatiques, il y en a un que vous avez forcément entendu : "Si tu n'es pas de bonne humeur, force-toi à sourire et tu verras, tu vas finir par avoir réellement envie de sourire !" Ce message social de bonne humeur a été testé scientifiquement et il fonctionne bien. Sourire donne envie de sourire.
Maintenant prenons le message autrement et évaluons le sourire à la lueur des émotions primaires. Lorsque nous passons en revue les émotions primaires présentes dès les premiers mois de la vie, à savoir la joie, la tristesse, la peur, la colère, la surprise, le dégout, nous nous rendons compte que cinq sur six de ces émotions (en fait 4 1/2 , car la surprise peut aussi être bonne !) sont des émotions négatives. Si les émotions sont nécessaires à la survie, pourquoi donc tant d'émotions noires ?!
En fait diverses recherches tendent à démontrer que les personnes d'humeur négative ont souvent de meilleures capacités de mémorisation. Elles sont en outre moins facilement influençables. Leur esprit critique éveillé les rend de fait plus lucides. (1)
Il est noté également que les personnes les plus maussades sont plus critiques vis-à-vis à vis d'elles-mêmes et que ce trait de caractère les amène à prendre davantage leurs responsabilités. (2)

Le message synergologique n'a jamais été comportementaliste. Les enseignants de la discipline ont toujours refusé le sempiternel : Ouvrez votre corps pour montrer à l'autre que vous êtes ouvert… ! ou encore : Souriez vous aurez l'air heureux… ! ou bien : Bombez le torse vous aurez l'air plus sûr de vous !… ; et comme pour faire écho au refus du comportementalisme, ce que sous-entendent ces nouvelles études, c'est qu'avoir l'air de bonne humeur à tout prix, n'est sans doute rien de moins que de se mettre dans une posture…. souriante mais peu lucide manquant d'esprit critique, bref une posture… d'imbécile heureux…. !!!
Car lorsque nous sommes de mauvaise humeur c'est quand même parce qu'il y a une raison à ça. Une raison que nous nous masquons à nous-mêmes en prenant la posture désinvolte de la personne heureuse. Gênant vous ne trouvez pas…

Mais aussi plein d'espoir pour celui, celle, qui chercheront à se rapprocher d'eux-mêmes, en essayant de mieux comprendre, plutôt que de fuir pour essayer de devenir, à tout prix , quelqu'un d'autre…

(1) J. Forgas et al., Can bad weather improve your memory. An unobtrusive field study of natural mood effects on real-life memory, in Journal of Experimental Social Psychology, vol. 45, pp. 254-7, 2009. J. Forgas et al., Mood effects on eyewitness memory. Effective influences on susceptibility to misinformation, in Journal of Experimental Social Psychology, vol. 41(6), pp. 574-88, 2005. Paul W. andrews and J. anderson thomson, Jr., The Bright Side of Being Blue: Depression as an Adaptation for Analyzing Complex Problems. in Psychological Review, Vol. 116, no. 3, pages 620– 654; July 2009.

(2) Paul W. Andrews and J. Anderson Thomson, Jr. Depression’s, Evolutionary Roots, Perhaps depression is not a malfunction but a mental adaptation that brings certain cognitive advantages, Scientific American mind, Jan-feb 2010, pp-56-61.

3 réflexions au sujet de « La mauvaise humeur a des vertus ! »

  1. Anonymous

    Bonsoir, je pense que le Dalaï Lama n’a pas de problème de mémoire et il sourit tout le temps. Le sourire n’apporte-t-il pas la sérénité en soi et dès lors, peut importe si nous avons bonne mémoire, nous ferons ce que nous avons à faire sans problème ?

    Marie Ange

  2. Romain

    Bonjour,

    En cela, vous rejoignez le discours du psychiatre Christophe André qui ne dévalorise nullement l’intérêt des émotions négatives.

    À Marie Ange : Le Dalaï-Lama sourit tout le temps, mais il y a également des moments où il est triste, contrarié, agacé, en colère, etc. Il ne faut pas croire que les personnes « spirituelles » sont dans la joie tout le temps ! Prenez les prophètes par exemple, vous verrez, que Moïse, Jésus ou Mohammad traversaient des émotions dites « négative ». La différence avec une personne voilée aux réalités spirituelles, c’est que tous les prophètes, les saints et les bouddhas, tous ceux qui se sont rapprochés de la lumière et qui ont reçu la mission d’éduquer les coeurs n’agissent jamais de leur propre autorité. Derrière leurs actions et leurs émotions, quelles qu’elles soient, il y a toujours un enseignement caché et une finalité qui nous dépasse. Il n’y a aucune intention en eux qui témoignerait d’un intérêt personnel, c’est toujours tourné vers l’autre et irrigué par l’Amour. Leurs intentions sont pures…

    Mais pour revenir à l’article, je dirai que tout dépend de l’intention de la personne.
    Effectivement une personne chez qui les émotions négatives dominent aura tendance à se rappeler de beaucoup plus de choses, mais quel intérêt si cela l’amène à ruminer son passé plus qu’une autre, à développer de la rancune, un esprit de revanche et une augmentation de sa volonté de puissance ? Où est la sagesse dans tout ça, où est la vraie intelligence ?
    Effectivement, une personne maussade en général, va avoir plus d’esprit critique et va sûrement prendre plus ses responsabilités, mais quel intérêt si cela l’amène à agir pour se préserver de la critique et exercer de l’ascendant sur son entourage ? Où est la sagesse dans tout ça, où est la vraie intelligence ?

    Pour conclure, je pense que tout est affaire d’intention et d’équilibre. La connaissance de soi passe par la connaissance de l’acceptation de ses défauts. Mais cela demande, paradoxalement, de diminuer son esprit de jugement et de comparaison, car celui qui s’attarde à débusquer les anomalies et les défauts des autres devient alors aveugle à ses propres défauts.
    Équilibre, car la solution ne se trouve pas dans les extrêmes, mais dans un juste milieu inspiré, entre émotions négatives et positives.
    C’est alors me semble-t-il que la connaissance de soi peut avoir lieu.

  3. Julien

    Bonjour, j’ ai une petite question. Serait-il possible de trouver sur internet un cour complet et correct de synergologie ou plutôt des 2800 micoexpressions, micromouvements ou microdémengeaisons à observer ?

Les commentaires sont fermés.