Les mensonges seraient décodés mieux par les personnes qui ont… une mauvaise estime d’elles mêmes !


Le bon observateur est une personne attentive à l'autre. C'est là une réalité qui ne nous étonnera pas vraiment, mais qui est maintenant mieux connue grâce à des tests réalisés sur les personnes les plus habiles à décoder le mensonge. Les études semblent congruentes à ce sujet. Si vous prenez des individus lambda qui n'ont pas appris à décoder le mensonge ni sur des critères verbaux, ni sur des critères non verbaux, on s'aperçoit que les personnes les plus habiles à le faire ont en commun…….. une mauvaise estime d'elle même (*) !
Ce trait de personnalité plutôt handicapant au quotidien peut donc à l'occasion devenir une qualité ! Ce qui n'est pas illogique si l'on y réfléchit bien car la personne qui a été mise à l'écart se place d'elle même davantage, en retrait de la relation, en situation d'observatrice. Devenue plus observatrice qu'actrice elle repèrera plus facilement « ce qui cloche » dans la communication de l'autre que la personne mise en situation d'être regardée

Il n'est pas si fréquent qu'une mauvaise estime de soi-même puisse être mise à l'honneur et devienne une qualité, ca méritait d'être souligné !

(*) Bond Ch de Paulo cité in Marc-André Reinhart : détecter les mensonges ,Cerveau et Psycho, 34.

3 réflexions au sujet de « Les mensonges seraient décodés mieux par les personnes qui ont… une mauvaise estime d’elles mêmes ! »

  1. aGua

    Intéressant mais…
    Sans vouloir jouer les prétentieux (pourquoi le serais-je alors que je suis totalement inconnu sur la toile – en dehors de mon adresse ip et mon compte google), je suis considéré autour de moi comme « grand observateur », je remarque ce que personne ne voit ou ne veut voir. Je détecte autant le faux comme le vrai. Mais ce que je « détecte » le plus aisément ce sont les émotions (colère, joie, mépris, dégoût,… …). En réalité, je ne détecte pas vraiment, je ressens, j’absorbe comme une éponge. Et donc lorsqu’on ment je le sens automatiquement. Je connais suffisamment une personne en 5 min.
    Pourtant, je n’ai pas une mauvaise estime de moi. Je relativise. Si je fais une introspection (et j’aime le faire) il est vrai que je ne m’apprécie pas plus que cela, je retrouve en moi beaucoup de défauts que je trouve dérangeants mais je ne me déteste pas pour autant. Je me trouverai malgré tout, assez facilement, un bon nombre de qualité.
    Mais même si je ne pense pas avoir une mauvaise estime de moi je me retrouve un peu dans ce que vous dites: Dans ma jeunesse, mon adolescence j’ai longtemps été mis à l’écart. Mais également trahi, agressé…
    A ce jour, je mène une vie assez tranquille, ‘agréable’ mais peut-être est-cela qui m’a amené à prendre du recul sur tout ou presque même envers ma propre famille.
    Quoi qu’il en soit tout cela est fort intéressant!

  2. Anonymous

    Oui, c’est un joli paradoxe. Mais ce ne sont pas les seules personnes douées pour décripter le mensonge. Les humbles sont également très doués il me semble 😉
    Romain.

  3. dawny13

    génial votre blog, au sujet des menteur lorsqu’une personne raconte quelque chose de grave et quelle ce met a rire en disant « je suis dsl c’est ma nature de rire . qu’est ce que cela signifie??

Les commentaires sont fermés.